Chiharu Shiota, 'Destination', Galerie Daniel Templon, Paris

Pour ceux qui n'ont pas encore découvert le travail de la plasticienne japonaise Chiharu Shiota, une session de rattrapage est offerte en ce début d'été dans les deux espaces de la galerie Daniel Templon à Paris.

Si l'artiste se consacrait à ses débuts à la performance et utilisait son corps comme matériau, elle a progressivement étendu sa pratique à la création d'impressionnantes installations de fils entrelacés. Lesdites installations sont d'ailleurs devenues, depuis le milieu des années 90, sa marque de fabrique et lui permettent de matérialiser ses questionnements existentiels. Comme elle le dit elle-même: "j'ai commencé par la peinture. Ensuite j'ai voulu peindre l'air en trois dimensions, avec du fil noir de préférence comme un trait de crayon". Le noir et le rouge sont ses deux couleurs de prédilection: le rouge qui évoque "le flux sanguin et le noir qui renvoie à l'immensité de l'univers."

Exhibition view "Destination", Galerie Daniel Templon, Paris 2017. Image courtesy: Galerie Daniel Templon

Exhibition view "Destination", Galerie Daniel Templon, Paris 2017. Image courtesy: Galerie Daniel Templon

Née à Osaka en 1972, Chiharu Shiota vit et travaille à Berlin depuis une vingtaine d'années. Son travail explore les rêves et les espoirs qui nourrissent notre vécu mais aussi les liens que nous tissons les uns avec les autres, la mémoire et les souvenirs, la perte et les absences. Elle a représenté le Japon à la 56ème édition de la Biennale de Venise en 2015 (The Key in the Hand) et a été, en début d’année, l'invitée du grand magasin parisien le Bon Marché pour qui elle créa exceptionnellement une installation "cousue de fil blanc" (Where are we going?). À l'instar des deux œuvres précitées, l'installation in situ qu'elle nous propose dans l’exposition Destination est spectaculaire et théâtrale.

Du sol au plafond, une des salles de la galerie est saturée de fils de laine rouge, des fils qui tels ceux d'une toile d'araignée gigantesque et compacte, se croisent et s'entrecroisent. L'installation est immersive et les fils, tendus à certains endroits et distendus à d'autres, sont comme suspendus au-dessus des visiteurs qu'ils enveloppent. Aux confins de cet océan de fils rouges, une barque semble vouloir s'extirper des mailles du filet qui l'emprisonne… La scénographie est à la fois poétique, symbolique et mystérieuse.

"Destination", Galerie Daniel Templon, Paris 2017. Detail of installation.

"Destination", Galerie Daniel Templon, Paris 2017. Detail of installation.

La couleur rouge fait immanquablement penser à la couleur du sang. En voyant la barque, on ne peut s’empêcher de penser aux réfugiés qui se noient en Méditerranée avant d'atteindre leur destination. Mais, la barque rappelle peut-être également que nous perdons parfois de vue notre propre destination et oublions le sens que nous souhaitons donner à notre vie... Comme l’explique l’artiste: "les bateaux transportent les gens et le temps. Ils sont pointés vers une direction, sans aucun autre choix que d’avancer. Même si nous ne savons pas où nous allons, nous ne pouvons nous arrêter. La vie est un voyage incertain et merveilleux, et les bateaux symbolisent nos rêves et nos espoirs."

D’autres œuvres côtoient l’installation. Dans les tableaux exposés, les fils sont minutieusement brodés à même la toile et redessinent la voûte céleste.

Exhibition view "Destination", Galerie Daniel Templon, Paris 2017. Image courtesy: Galerie Daniel Templon

Exhibition view "Destination", Galerie Daniel Templon, Paris 2017. Image courtesy: Galerie Daniel Templon

Chiharu Shiota, Night Sky III, 2017. Ficelle sur toile, 200 x 140 cm, détail.

Chiharu Shiota, Night Sky III, 2017. Ficelle sur toile, 200 x 140 cm, détail.

Dans une série de sculptures, Chiharu Shiota recouvre des caissons de son tissage caractéristique. A l'intérieur, on devine en transparence des objets: feuilles de papier, chaise, sextan, robe d'enfant, télescope et carte géographique sont capturés dans ces enchevêtrements de fils de laine rouge ou noire. Contrairement aux installations, ces œuvres sont impénétrables et imposent au visiteur un recul par rapport à l'environnement créé.

"Destination", Galerie Daniel Templon, Paris 2017. Detail of installation.

"Destination", Galerie Daniel Templon, Paris 2017. Detail of installation.

Le travail de Chiharu Shiota ne laisse pas indifférent et si vous êtes de passage à Paris cet été, je vous encourage vivement à vous plonger dans son univers troublant. Pour celles et ceux qui souhaiteraient approfondir, l'artiste sera mise à l'honneur dans Between The Lines, la rétrospective que lui consacre Le Noordbrabants Museum du 24 juin au 15 octobre prochain.

 

Chiharu Shiota, 'Destination', Galerie Daniel Templon, rue Beaubourg 30, 75003 Paris, France. Jusqu'au 22 juillet 2017.

Chiharu Shiota, 'Between The Lines', Het Noordbrabants Museum, Verwersstraat 41, 5211 HT 's-Hertogenbosch, Pays-Bas. Du 24 juin au 15 octobre 2017.